CNews

Pascal Praud s’emporte sur CNews : « Tu es irrécupérable ! »

Pascal Praud a littéralement explosé ce mercredi 15 mai 2024 sur l’antenne de la radio Europe 1, dans l’émission L’Heure des pros, lors d’un débat politique portant sur la sécurité des citoyens. Voici le récit de cet accès de colère qui pourrait bien faire parler…

Pascal Praud s'emporte sur CNews

Comme à son habitude, Pascal Praud était en direct sur Europe 1 dans L’Heure des pros ce mercredi matin, pour commenter l’actualité, notamment nationale. Ce jour-là, il s’agissait de l’attaque d’un fourgon transportant un détenu, Mohamed Amra, entre Evreux et Rouen le mardi 14 mai. Deux agents de l’administration pénitentiaire ont perdu la vie et trois autres ont été blessés. Le journaliste a exprimé son opinion sur cette affaire qui continue de susciter de nombreuses réactions, affirmant qu’il voulait « protéger notre société » et qu’il y avait des individus qu’il fallait définitivement maintenir en détention.

Selon lui, ce prisonnier appartient à ceux qui, quoi qu’il arrive, « sont perdus pour la société », a-t-il affirmé avec conviction. Un vif échange s’est alors engagé avec sa collègue Noémie Schulz, alors qu’il avait déjà eu un accrochage avec un autre membre de son équipe récemment. « En l’occurrence, cet homme était en prison, ce n’est pas quelqu’un qui était en liberté », a-t-elle rétorqué. « Je suis d’accord avec vous, il y est depuis le 11 avril, c’est bien cela », lui a-t-il demandé. « Non, il a été condamné le 11 avril mais il était en prison depuis bien plus longtemps », a-t-elle corrigé.

Pascal Praud interrompt Noémie Schulz en direct

Pascal Praud a coupé la parole à Noémie Schulz en direct, alors que celle-ci expliquait que Mohamed Amra avait déjà été « condamné à 13 reprises » dès ses 15 ans, malgré des « faits classés sans suite » antérieurs. Noémie Schulz a dressé le portrait de cet homme et détaillé les raisons de ses nombreux démêlés avec la justice, mentionnant des fautes particulièrement « graves ». En réponse, Pascal Praud a réaffirmé avec fermeté : « Il faut protéger la société ». Selon lui, « au bout d’un certain nombre d’infractions », ces individus ne devraient plus être remis en liberté. « Tu es juste irrécupérable ! », a-t-il lancé en levant les mains en direct.

Lire aussi : Panique en direct : Charlotte et Christine sur CNews

Noémie Schulz, citant Robert Badinter, a insisté sur le fait qu’il fallait espérer que « toute personne » puisse « changer » avec le temps. Cependant, le débat s’est enlisée, alors que Yoann Kara, Secrétaire national adjoint FO Justice, était l’invité d’Europe 1. Ensuite, George Fenech, ancien élu LR et consultant sur CNews, a également fait les frais des critiques de Pascal Praud. Après la diffusion d’un témoignage poignant lié à l’attaque du fourgon, l’animateur a exprimé sa frustration, déclarant que « dès qu’on soulève » ces sujets, « on est sidéré ». « Je ne veux plus entendre ces mots-là », a-t-il ajouté, critiquant « la nullité de ceux qui gouvernent ».

Pascal Praud dénonce l’incompétence des élus

Pascal Praud, l’animateur vedette de CNews, a approuvé le discours de George Fenech, qui a ouvertement parlé d’un « manque de courage politique » face aux cas particuliers qui font l’actualité dramatique du jour. Cependant, Praud s’est ensuite emporté contre l’ancien député, dénonçant ce qu’il a qualifié d’impuissance et d’incompétence des élus, manifestement irrité par la situation.

L’Heure des pros est diffusée sur Europe 1 du lundi au vendredi, de 9h à 9h30.

.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page